Connecter les gens aux soins de santé primaires

La situation 

Selon Santé Canada, les soins de santé primaires sont essentiels au maintien et à l'amélioration de la santé des Canadiens, ainsi qu’à la qualité et la durabilité du système de soins de santé. À travers tout le Canada, plus de 95 % des gens disent qu'ils ont accès à, ou sont sous la garde d'un fournisseur de soins primaires (médecin de famille, infirmière praticienne ou une équipe de soins primaires). D'autre part, selon le Conseil canadien de la santé en 2008, pas moins de 25% des Canadiens estimaient qu'il était trop difficile de voir leurs médecins et beaucoup estiment que cet accès était une raison principale pour laquelle ils ont visité le service des urgences de l'hôpital. Dans son rapport en novembre 2010, le Comité consultatif sur les soins primaires au Nouveau-Brunswick a identifié que 93 % des Nouveau-Brunswickois ont accès à un fournisseur de soins de santé primaires (généralement un médecin). En 2011, le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick a sondé les résidents du Nouveau-Brunswick et a constaté que, tandis que 93 % des citoyens ont un médecin de famille, seulement 30 % peuvent obtenir un rendez-vous le jour-même ou le lendemain. Cela signifie que jusqu'à 60 000 citoyens du Nouveau-Brunswick peuvent ne pas avoir un accès facile et continu aux soins primaires (cliniques sans rendez-vous et même les services d'urgence peuvent fournir des soins primaires, mais ne prennent pas en charge la continuité qui est la marque de soins de santé primaires efficaces). Ceci est à la lumière du fait que la province a plus de médecins par 100 000 habitants que la moyenne canadienne (113 contre 106). Alors qu'il était impossible de mesurer avec précision l'ampleur de cette question, tout le monde concerné a convenu qu'il fallait s'y attaquer. Le Comité consultatif sur les soins primaires au Nouveau-Brunswick a en outre déclaré que les jeunes et surtout les jeunes parents, semblent avoir le plus de difficultés à trouver un médecin. Puisque le portail recommandé pour le système de santé est dans les soins primaires, le Comité a déclaré qu'il est important que tous les Nouveaux-Brunswickois qui le veulent devrait avoir accès à un fournisseur de soins primaires. 

Le problème

Plusieurs régions de la province ont fait des efforts importants pour identifier et ensuite pour faire correspondre les gens qui n'avait pas un fournisseur de soins de santé de la famille. Le processus habituel était de capturer des informations sur la personne et leur famille au téléphone et à les stocker dans un dossier électronique afin qu'ils puissent être contactés lorsque les fournisseurs sont prêts à prendre de nouveaux patients. Plusieurs milliers de ces dossiers ont été créés à partir de 2006 jusqu'en 2012. Malheureusement, cette information n'était pas tout à fait exacte, n'a pas été normalisé dans toutes les régions et que les régions soutenues ne couvraient que 60-70 % de la population dans la province. De nombreuses communautés rurales n'avaient pas accès aux listes et donc la province et les régions de santé n'avaient aucun moyen de savoir combien de patients sans docteur résidaient dans ces régions.

 La solution

En 2013, le ministère de la Santé a entamé des discussions afin de créer un registre provincial. Travailler avec des partenaires à travers le système de santé du ministère a identifié plusieurs objectifs clés pour le programme et a lancé sa mise en œuvre.  

Les Services d’assistance Sykes ont été chargés de coordonner le lancement du programme et faire fonctionner l'enregistrement téléphonique et les services « back-end » correspondant aux patients. Pour ce faire, l'équipe Accès Patient NB a mis en place un transfert unique des bases de données existantes, créé un lien unique à la province du portail d'inscription en ligne et mit en place un processus d'intégration avec le programme Télé-Soins 811 afin que les gens puissent accéder immédiatement à des soins et des conseils en cas de besoin. 

Comment ça marche?

Lorsque les gens visitent le site Web provincial ou appellent le numéro sans frais d’Accès Patient NB, ils sont invités à s'inscrire au programme. Il leur est ensuite demandé une série de questions pour trier les personnes qui peuvent avoir un besoin urgent d'être vu. Tout les placements des personnes sont effectués en utilisant une approche du premier arrivé, premier servi. Les gens sont également interrogés sur leur préférence de langage et dans quelle mesure ils seraient prêts à se déplacer pour voir un fournisseur de soins de santé de famille. Lorsque les cabinets ont de la place pour de nouveaux patients, ils entrent en contact avec le service et fournissent le programme avec le nombre de patients et l’horaire du processus d'intégration proposé. L'équipe interroge alors la liste pour identifier les candidats potentiels et de leurs familles, et une lettre est préparée invitant le patient à communiquer avec leur nouveau fournisseur. Pour veiller à ce que la liste soit actuelle, les gens sont encouragés à vérifier si ils ont un changement de statut, comme un déménagement ou un nouveau diagnostic. Enfin, tous les quatre mois, un système de messagerie automatisé rejoint les participants afin de vérifier si ils sont toujours à la recherche ou ont de nouveaux renseignements à partager.

Résultats

Après la première année de fonctionnement, plusieurs étapes ont été atteintes. La première et la plus importante est que les gens ont maintenant un endroit où aller quand ils essaient de se connecter à un cabinet médical de famille. En termes de succès de statistiques, le programme a connecté plus de 17 000 personnes à un fournisseur de soins de santé primaires dans des endroits à travers la province.